Paroisses catholiques du Haut-Grésivaudan

Une journée de ressourcement et de relecture de l’année pastorale

Mardi 2 juillet de 9h30 à 17h au Centre Théologique de Meylan

IVG dans la Constitution

Les catholiques font part de leur « tristesse », le CPDH évoque « un recul éthique »

Rencontres « Dieu dans nos vies »

Un temps d’échange mensuel autour de la parole de Dieu.

Horaires

Pour nous aider à vivre notre vie de foi et avancer ensemble avec le Christ la prière est fondamentale.
Vous trouverez ici les horaires principaux de messes, adoration et confessions.

Permanences

Les prêtres se tiennent à disposition durant des temps de permanences en soirée pour toutes demandes que vous auriez ou pour vous recevoir pour le sacrement de la réconciliation.

Sacrements

Vous demandez un sacrement, vous souhaitez rencontrer un prêtre sans rendez-vous? Les pères se tiennent à votre disposition pour vous recevoir dans différents endroits du doyenné.

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

acte de baptême

Demande d’acte de baptême

inscription catéchisme

Inscription catéchèse

 

inscription aumônerie

Inscription aumônerie

 

Annonces paroissiales

annonces paroissiales

 

Édito

Après presque six mois de temps liturgiques « spéciaux », l’Avent, le temps de Noël, les 40 jours de carême et les 50 jours de temps pascal, nous entrons dans les six mois du « temps ordinaire ». Le temps ordinaire n’est pas un temps banal ou alors il a la banalité de nos vies quotidiennes c’est-à-dire notre vie chrétienne. C’est bien dans notre vie quotidienne que se développe et se réalise ce que nous célébrons à l’église. De même que Jésus a appelé ses disciples dans leur vie quotidienne et qu’ils l’ont suivi dans leur vraie vie, c’est dans notre vie de tous les jours que Jésus vient nous chercher et nous demande de le suivre.

Le temps ordinaire doit être celui du témoignage de notre foi et de la conversion, et le grand protagoniste de ce temps, c’est l’Esprit Saint.

L’Esprit Saint nous pousse à mieux nous connaitre, à nous rapprocher les uns des autres, en nous souvenant que St Jean nous dit que la venue de l’Esprit ne suscite pas d’abord le discernement ou l’intelligence, mais l’amour : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure (Jn 14, 23). Pour mieux aimer, il faut mieux connaitre. Plus on aime, plus on fait confiance. Cela est vrai pour notre prochain et aussi pour Dieu père et fils.

Bonne nouvelle, le mois de juin est celui de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus. De belles opportunités de prières et de cœur à cœur avec Jésus, pour encore mieux le connaitre, avoir plus confiance en Lui et sortir de la spirale ambiante de la tristesse, de la peur et de la désespérance. « L’Espérance ne déçoit pas, car l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous fut donné » (Romains 5 ; 5).

La dévotion au Sacré-Cœur de Jésus purifie notre cœur et nous fait grandir dans l’amour de Dieu et du prochain. Jésus vient en nous combattre et vaincre toute peur. Peur de l’autre dans sa différence, des guerres, de la maladie ou de la mort, de l’avenir, de l’inconnu, et peut-être surtout de nous-mêmes…  Relisons donc régulièrement l’Évangile pour y découvrir, à la lumière de la résurrection, le quotidien de la mission de Jésus, comment, par sa parole et par ses actes, Il a pris soin de l’âme de ses disciples. C’est un véritable effort de conversion qui nous est proposé, pour que nous soyons témoins, malgré nos fragilités, nos limites, notre péché, nos peurs, et même si nous ne voyons pas l’Esprit-Saint, nous pouvons montrer au monde son fruit : « voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Ga 5, 22-23).

« Que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » (Mt 5,16).

Jour après jour, dans notre vie quotidienne « Ne nous lassons pas de faire le bien, car, le moment venu, nous récolterons, si nous ne perdons pas courage. » (Ga 6,9)

Pascal Thomas

DENIER de l'ÉGLISE

C’est la ressource la plus importante du diocèse. Il sert à rémunérer les prêtres, en activité et à la retraite, les séminaristes, et les salariés laïcs.

En participant au Denier, vous permettez à votre Eglise de vivre et vous lui donnez les moyens de mener à bien sa mission…