ascension 1Télécharger l'homélie : pdfHomélie Ascension

Télécharger la Prière Universelle : pdfPU_Ascension.pdf

Cette année avec le « déconfinement » progressif, il n’est pas beaucoup question du Pont de l’Ascension. Peut-être est-ce une opportunité pour autre chose que de rêver à un long week-end. Une opportunité pour comprendre la confiance qui nous est faite par Dieu : tout est mis entre nos mains.

Nous célébrons ce départ de Jésus. Il nous est rapporté dans le livre des Actes des Apôtres, le récit de l’Eglise naissante. Et c’est au cours d’un repas que se produit ce départ de Jésus…Des mots pour dire une absence, mais aussi une attente. Jésus s’est élevé dans les cieux. Le Christ ne paraîtra plus sur la terre. Il ne se manifestera plus à ses Apôtres comme il l’a fait après sa résurrection. Le Christ rejoint le Père. Il n’est plus que vie, vie éternelle ; puissance de la résurrection qui nous est promise. Comme le Père a ressuscité Jésus, nous ressusciterons pour la vie éternelle. Il fait le chemin, Il est le chemin qu’il nous invite à emprunter et pour nourrir notre cheminement, nous aussi nous sommes invités à un repas, le repas eucharistique qui en temps ordinaire nous rassemble pour le partage de la Parole et du Pain et qui nous manque tant depuis la mi-mars.
En montant vers le Père, Jésus réalise le salut de l’humanité. La boucle est bouclée ! : Lui, le Fils de Dieu s’est abaissé en prenant la condition de serviteur, obéissant jusqu’à la mort de la croix, mais Dieu l’a ressuscité et l’a élevé au-dessus de tout. Dieu par sa puissance d’amour en a fait le sauveur, le premier, la tête de l’Eglise. Nous sommes invités comme le dit St Paul à devenir des hommes nouveaux nourris par la sagesse de Dieu : « Que le Dieu de Notre Seigneur Jésus-Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel…» Notre cœur peut s’ouvrir à la lumière de la puissance de Dieu et à l’espérance que donne son appel. Le Christ retrouve sa vraie demeure, non seulement pour nous préparer une place puisque le cœur de son Père est aussi notre vraie demeure, mais aussi pour être la tête de l’Eglise, «l’Eglise qui est accomplissement du Christ » comme le dit toujours St Paul.
Et Matthieu dans l’Evangile est bien clair : C’est à l’Eglise de continuer la mission de Jésus : « Allez, de toutes les nations faites des disciples, baptisez les au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Et moi, je suis avec vous jusqu’à la fin du monde.» Voilà la mission confiée à l’Eglise…c'est-à-dire à chacun de nous… L’Ascension inaugure l’Eglise, communautés des disciples qui continuent à vivre du Christ sans sa présence physique.
J’ai entendu il y a longtemps un prédicateur mentionner que dans une partie de la Normandie les églises comportent à la base du clocher un genre de balcon et que le jour de l’Ascension les fidèles ne rentraient pas dans l’église, mais se rassemblaient à l’extérieur et portaient leur regard vers ce balcon où venaient se tenir 2 hommes en blanc, comme au tombeau le matin de Pâques, et qui leur disaient à peu près ceci : « Pourquoi regardez-vous le ciel…Ne restez pas plantés là. Il n’y a rien à voir…Allez vivre votre foi !».
Une façon imagée de manifester que la mission est confiée à l’Eglise…c'est-à-dire à nous, chacun, chacune. Rester planté là en attendant que ça se passe ou à critiquer ce qui se fait ne mène à rien… « Y a qu’à…Faut qu’on »… Sortons de notre sommeil. Nous sommes envoyés en mission. Ne pensons pas que le message de Jésus à ses disciples est seulement pour les autres (toujours bien plus qualifiés que nous !) et pas pour nous qui pouvons rester en observateurs, sans vouloir nous mouiller. Ne soyons pas frileux…Ne soyons pas timides, tout en restant humbles… appuyons nous sur la force des sacrements….osons affirmer notre foi. Osons accompagner ceux qui cherchent pour qu’ils découvrent la présence du Seigneur au plus profond de leur cœur.
Les apôtres sont partis pour annoncer la Parole de Dieu, baptiser et bâtir le peuple de Dieu, l’Eglise du Christ. Pour nous comme pour eux, la tâche est immense. Mais Jésus ne nous abandonne pas. Il est avec nous. Il donne la force de l’Esprit pour vivre et annoncer fidèlement l’Evangile. N’ayons pas peur… « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » nous dit-il. Restons vigilants mais aussi réalistes : ceci peut nous faire passer par la croix…comme beaucoup de témoins l’ont expérimenté…Mais c’est aussi cela suivre le Christ. Lui qui est venu dans le monde sans quitter le Père, il retourne au Père sans abandonner le monde. Il demeure Dieu avec nous et nous fait confiance, une immense confiance ! Tout est remis entre nos mains…A nous de vivre notre responsabilité de chrétien !