cercueilDes rumeurs circulent sur le déroulement des funérailles en ce temps de confinement. Beaucoup disent et répètent qu’il n’est plus possible que la célébration des funérailles se déroule à l’église.
Cette affirmation est fausse : les funérailles peuvent, si la famille le souhaite, se dérouler à l’église. Mais il faut indiquer également que les Pompes Funèbres Intercommunales (PFI) ont décidé depuis mi-mars de ne plus venir dans les églises, sauf exception négociée par la famille du défunt. A ce jour, les autres entreprises de pompes funèbres continuent à procéder comme dans le passé.
Les modalités de célébration de funérailles à l’église sont les suivantes : l’ assemblée ne peut excéder 20 personnes munies de leurs attestations dérogatoires et respectant les consignes de distanciation (occuper un banc sur 2 et respecter 1m entre les personnes sur le même banc.). Le diocèse de Grenoble-Vienne a défini un déroulement, plus court qu’antérieurement, pour temps de confinement avec 1 seule lecture de la Parole de Dieu (choisie par la famille), pas d’intentions de prières préparées par les famille et pas d’encensement. L’aspersion est faite uniquement par le prêtre ou le laïc (de moins de 70 ans) qui conduit la célébration. A fin de la célébration, les personnes présentes sont invitées à s’incliner devant le cercueil sans le toucher (et à se signer si elles se reconnaissent comme chrétiennes). Il n’y a pas de registres de condoléances mis à disposition.
A noter que ce déroulement peut aussi mis en œuvre directement au cimetière, mais c’est plus facile à l’église.
N’hésitez pas à le dire autour de vous !