croix pravoutaPour moi, que la croix de notre Seigneur Jésus Christ reste ma seule fierté

« Crucem tuam adoramus Domine, Resurrectionem tuam laudamus Domine... ». Cette antienne est sans cesse reprise à Taizé pour la vénération de la croix le vendredi soir (on la trouve sur internet). En ce jour, il faut s’arrêter sur ce trésor liturgique commun à l’Orient et à l’Occident depuis l’antiquité : « Ta croix, Seigneur, nous la vénérons, et ta sainte résurrection, nous la chantons : c’est par le bois de la croix que la joie est venue sur le monde ». 

En répétant ces mots, c’est à la joie de Pâque que nous communions déjà : la croix est le signe de la victoire du Christ, l’étendard levé sur notre monde en souffrance. Alors le crucifix de nos chambres deviendra autre chose qu’un objet religieux et le signe de la croix sera une vraie prière. 

Fr Patrick Prétôt, moine à la Pierre qui Vire et professeur à l'Institut Supérieur de Liturgie (Paris)